• Le Directeur

    Jean-François Bobillier est né à Orsières en 1973. Après des débuts à la fanfare Echo d'Orny, il termine ses études de branches théoriques, d'euphonium et de direction au Conservatoire de Sion en 1994. Lire la suite
  • La Soliste

    Après l’obtention d’un diplôme de piano à l’HEMU de Lausanne, la soprano suisse Léonie Renaud entreprend des études de chant à la Hochschule der Künste Berne où elle obtient un Master Performance avec félicitations du jury, dans la classe de Janet Perry. Durant ses études, elle est lauréate de nombreuses bourses et fondations. Lire la suite
  • 1
  • 2

 

 

Pour cette année, nous avons l’honneur et le plaisir d’accueillir Jean-François Bobillier en tant que directeur invité. Le chef valaisan est bien connu dans le monde des Harmonies et des Brass Bands. En effet, durant sa longue carrière, il a dirigé avec talent et virtuosité nombre de formations d'excellence telles que l'Ensemble de Cuivres Valaisan, l'orchestre d'harmonie professionnel "Aulos", l'Harmonie Nationale des Jeunes ou encore le Brass Band National des Jeunes.

 

Nous avons également la joie et la fierté de compter sur la présence de la talentueuse soprano jurassienne Léonie Renaud qui nous émerveille avec un répertoire surprenant. Elle remporta notamment un prix spécial au Concours International de Spoleto (Italie) et le 3e Prix au Paris Opera Award.  

 

Jamais, peut-être, le chemin n'a été si long avant de pouvoir permettre à nos musiciens de monter à nouveau sur scène pour jouer de la musique. La préparation de la session s'est poursuivi malgré les incertitudes et les empêchements découlant des restrictions sanitaires de la crise du Covid-19. Pourtant, il a été décidé de continuer et de s'adapter afin de présenter à notre public le concert 2022: Symphony of Emotions.

 

Nous aurons le plaisir de jouer entre autre la Third Symphony Op. 89 de James Barnes. Pièce décrite comme la plus éprouvante qu'il ait jamais écrite, vous retrouverez à travers les 4 mouvements un voyage émotionnel passant par la tristesse, le sarcasme, l'amertume, l'amour, la réconciliation, la joie et l'espoir.

 

Vous aurez également l'opportunité d'entendre la pièce Aurora Awakes de John MacKey, décrivant la naissance de la lumière. Partant d'un calme serein, la musique décrit les moments quasi-mystiques qui précèdent l'apparition de la lumière et illustre par la suite les miroitements multicolores et miroités d'une aurore boréale.

 

La seconde partie du concert vous permettra de découvrir notre talentueuse chanteuse soprano à travers un répertoire varié comptant notamment Glitter and Be Gay de Leonard Bernstein. Il s'agit de la pièce maîtresse de l'opéra "Candide" basé sur le célèbre roman philosophique de Voltaire. D'autres surprises vous attendent avec Summertime de Georges Gershwin et I Shall Love But Thee de Jan van der Roost.

 

Encore une fois, nous mettons tout en oeuvre afin de proposer un projet musical de qualité et ainsi colorer le paysage jurassien de sonorité de l'Orchestre d'Harmonie. Une tradition qui dure depuis plus de 20 ans, dans un Canton si jeune, qui bouge, s’enrichit et qui se partage, le temps d’un week-end, sans modération !

 

Programme:

 

Symphony no 3

James Barnes

~~~

 

Aurora Awakes

John Mackey

 

I Shall Love but Thee

Jan van der Roost

Soliste : Léonie Renaud, Soprano

 

Glitter and Be Gay (tire de l'opéra "Candide)

Leonard Bernstein

Soliste : Léonie Renaud, Soprano

 

Summertime

Georges Gerschwin

 

Soliste : Léonie Renaud, Soprano

 

Galop

Dmitri Shostakovich

2022: Jean-Francois Bobillier

 

Jean-François Bobillier a derrière lui un riche parcours de directeur de musique.

Jean-François Bobillier est né à Orsières en 1973. Après des débuts à la fanfare Echo d'Orny, il termine ses études de branches théoriques, d'euphonium et de direction au Conservatoire de Sion en 1994.

En 1995, il intègre la première école d'officiers de musique à Zürich, formation qui lui permettra de diriger différents orchestres de musique militaire.

Il entre ensuite dans la classe de direction d'orchestre symphonique de M. Hervé Klopfenstein et dans celle d'orchestration de M. Jean Balissat, au Conservatoire de Lausanne, et termine ses études avec succès en 2001.

Il étudie également l'orchestration auprès du compositeur M. Franco Cesarini au Conservatoire de Zürich. Il participe en outre à diverses académies de direction d'orchestre symphonique à l'étranger, notamment à Cernay (1997), Sarajevo (1998) et Pontarlier (2001).

En 2003, il se plaçe au 5e rang du concours européen de direction de brass band à Bergen en Norvège, et remporte la même année la "Baguette d'Or", 1ère place au concours suisse de direction de Baden.

Il a notamment dirigé l’ECV (Ensemble de Cuivres Valaisan), l’école de musique des Cadets de Genève, et a été appelé comme chef invité par l'orchestre d'harmonie professionnel « Aulos » (2004-2007), l’Harmonie Nationale des Jeunes (2008), le Brass Band National des Jeunes (2012) et bien d'autres formations. Il est régulièrement engagé comme jury lors de divers girons ou concours, comme à l’européen des Brass Bands à Linz en 2010.

2022: Leonie Renaud

 

Léonie Renaud - soprano : Vita

 

Après l’obtention d’un diplôme de piano à l’HEMU de Lausanne, la soprano suisse Léonie Renaud entreprend des études de chant à la Hochschule der Künste Berne où elle obtient un Master Performance avec félicitations du jury, dans la classe de Janet Perry. Durant ses études, elle est lauréate de nombreuses bourses et fondations.

Pendant la saison 2012-2013, elle est soliste stagiaire au CNIPAL à Marseille. Elle bénéficie de l’apport artistique de personnalités telles qu’Edith Mathis, Patricia Petibon. Elle remporte un prix spécial au Concours International de Spoleto (Italie) et le 3Prix au Paris Opera Awards. En 2017, elle est finaliste du Concours International de Clermont- Ferrand.

Elle participe à plusieurs festivals dont Saoût chante Mozart dans l’Enlèvement au Sérail, Murten Classics dans la 4de Mahler, Orfeo ed Euridice et La Flûte Enchantée, le Festival de Besançon dans le Stabat Mater- Dvorak dirigé par Bernard Tètu ainsi qu’au Festival du Méjan à Arles dans des œuvres de Liszt et Schubert accompagnée par Marie-Josèphe Jude.

Au Grand Théâtre de Shanghai, elle incarne Marie La Fille du Régiment aux côtés d’Alessandro Corbelli. Elle interprète Sophie dans Werther aux opéras de Metz, Massy et Reims, production diffusée sur France 3. Elle est Maria Luisa La Belle de Cadix et Pauline La Vie parisienne à l’Opéra de Lausanne. Elle fait ses débuts à la Tonhalle de Zurich, dans Le Laudi d’Hermann Suter et y donne un récital Belle Epoque avec des œuvres de Hahn, Debussy et Messager.

Elle est invitée à Montréal pour une série de concerts lyriques dans le cadre des Jeunes Ambassadeurs Lyriques. En 2018, elle fait ses débuts au Festival de Bregenz (Autriche) dans Frasquita Carmen, elle y retourne à l’été 2019 pour Rigoletto et Don Quichotte, deux nouvelles productions accompagnées par le Wiener Symphoniker et dirigées par Daniel Cohen et Enrique Mazzola.

Récemment, elle se produit à l’Opéra National de Lorraine à Nancy dans La Belle Hélène, est Eurydice dans la version de Berlioz Orphée et Eurydice et Marzelline Fidelio à l’Opéra de Metz, Ottilie dans l’Auberge du Cheval blanc à l’Opéra de Reims.

Son grand intérêt pour la musique symphonique lui donne l’opportunité de chanter les Nuits d’été Berlioz avec le Sinfonietta de Lausanne sous la direction de Theodor Guschlbauer qu’elle retrouve pour La Création Haydn avec l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg.

Elle chante un programme Mahler dirigé par David Reiland (Lieder extraits du Knabenwunderhorn et 4Symphonie). Parmi ses prochains engagements, citons une nouvelle production de Carmen à l’Opéra de Massy, plusieurs concerts dont un enregistrement de Les Illuminations Britten pour la radio et une nouvelle production de Pelléas et Mélisande sous la direction de Victorien Vanoosten.

Musiciens 2022

Directeur
Jean-François Bobillier

Soliste
Léonie Renaud

Flûtes / Piccolo
Natacha Chappatte (piccolo)
Mathilde Lehmann
Mélanie Koller
Nathalie Schüttel

Hautbois
Claire-Pascale Musard
Sandra Barbezat

Bassons
Florian Zimmermann 
André Habegger
Christian Marquis

Clarinettes
Simon Stettler
Clément Gaignat
Antony Burkhard
Anna Essig
Gérard Gagnebin
Fabien Gaudin
Léa Girardin
Elisa Studer
Hubert Jacquier
Anina Schönbachler
Milo Voisard
Emile Sanglard (Basse)
Sergi Bayarri (Contrebasse)

Saxophones
Benjamin Odiet (Alto/Soprano)
Maxime Fauser (Alto)
Louanne Oberli (Alto)
Nicolas Gurtner (Ténor)
Thomas Beuret (Baryton)

Trompettes / Cornets
Marcel Fischer
Jean-Michel Nobs
Raphaël Ory
Gaël Salgat
Manon Rais
Jacques-Edmond Nussbaumer
Théophile Blanchon
Diego Stornetta
Elia Voisard

Cors
Jean-Marie Nussbaumer
Romain Cattin
Sylvain Gaignat
Jonas Courtet
François le Dahéron

Euphoniums
Bastien Girard
Thomas Speisser
Trombones
Yannick Speisser
Samuel Speisser
Patrick Nobs
Sebastien Koller (Basse)
Tuba
Auriane Michel (C)
Thomas Kurt (Eb)

Contrebasses
Elise Frey
Loïc Baillod

Piano
Marie Guyot

Harpe
Claire-Lise Renevey

Accordéon
Manon Rais

Percussion
Claude Berdat
Julien Coucet
Louis Hêche
Marinel Mittempergher
Yves Kolly
Vincent Boillat
Maximilien Mackowiak