• Le directeur

    Simon Dobson (1981) grandit en Cornouailles, région de l’Angleterre, dans une famille de musiciens, son père dirigeant des ensembles locaux et sa soeur jouant du trombone. Il démarre sa carrière musicale en jouant du cornet dans l’ensemble de cuivres « Lostwithiel brass ‘88 » pour ensuite, à l’âge de 11 ans, jouer pour l’ensemble de cuivres « Bodmin Town Band », classé en excellence. Lire la suite
  • Le soliste

    Passionné dès l'enfance d'improvisation et de jazz - il s'amuse à imiter de grands pianistes de vieux jazz en relevant des pièces entières à la note près - il effectue cependant des études classiques au Conservatoire de la Chaux-de-Fonds. Par ailleurs, cette même école lui offre la possibilité d'approfondir en parallèle l'improvisation, le jazz et l'harmonie jazz. Lire la suite
  • Extraits musicaux

    Enregistrement du concert en live à Courroux Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3

La musique a cette magnifique qualité de pouvoir véhiculer un vaste spectre d’émotions différentes allant de la tristesse, l’énervement, l’agacement ou encore la haine à la joie, le bonheur, le plaisir ou l’espoir. L’harmonie Shostakovich propose à son public cette année un programme explorant les aspects noirs et négatifs de l’humanité, le faisant voyager dans les ténèbres, mais tout en laissant l’espoir d’un jour meilleur naître au fil du programme. Cet espoir laisse alors sa place au plaisir, tout d’abord furtif et alors on sent gentiment le bonheur réapparaître pour finalement terminer sur une note joyeuse et festive. L’ensemble propose donc à ses spectateurs un voyage des Ténèbres à la Lumière.

shosta flyer 2012

 Cette année est très spéciale puisque nous avons l’honneur d’être dirigé par le chef Anglais Simon Dobson (biographie ci-dessous). Lors du printemps 2011, celui-ci nous propose une thématique un peu déroutante : « Ténèbres et lumière ». De cette thématique va naître alors un programme mélangeant les genres, du plus sombre au plus lumineux. Ainsi, c’est au son du prélude opus 3 numéro 2 de Rachmaninov, interprété au piano par Olivier Grimm que le concert débute. S’en suivent des pièces comme Mars des planètes de Holst ou encore Aquarium de Saint-Saëns, mais aussi des pièces de jeunes compositeurs comme Bert Appermont ou encore Wouter Lenaerts. L’ensemble prend alors une toute autre direction musicale, dans le Jazz, le Funk, le Music-Hall, ou même le ragtime ou le « stride», Olivier Grimm nous offrant une impro. Mancini, Bernstein, Hypnotic Brass Ensemble ou encore Simon Dobson et Oliver Waespi proposent alors des compositions festives que l’harmonie Shostakovich aura à coeur de présenter à son public.

 Afin d’accentuer ces différentes émotions et donner un fil conducteur à ce voyage entre Ténèbres et Lumière, un jeu scénique ainsi que des créations graphiques, lumineuses ou encore cinématographiques, oeuvres de Josué Merçay, accompagneront le concert.

Le Programme:

Prélude opus 3 numéro 2, Rachmaninov, interprété au piano par Olivier Grimm

Mars de la suite les planètes, Gustav Holst

Lament, Peter Meechan

Ragnarök, Bert Appermont

Aquarium, Camille Saint-Saens

Niflheim, Wouter Lenaerts

 

War, Hypnotic Brass Ensemble Arr. Simon Dobson

Fanfare and Funk, Oliver Waespi

Improvisation Jazz interprétée par Olivier Grimm

Amazonia de la suite Windows Of The World, Peter Graham

Earth Walk de la suite Windows Of The World, Peter Graham

Firefly, Simon Dobson

Klezmer Classics, Johan de Meij

 

Quelques enregistrements de la session 2010 de l'Harmonie Shostakovich sous la baguette de Simon Dobson. Soliste au piano: Olivier Grimm.

2012: Simon Dobson

Simon Dobson (1981) grandit en Cornouailles, région de l’Angleterre, dans une famille de musiciens, son père dirigeant des ensembles locaux et sa soeur jouant du trombone. Il démarre sa carrière musicale en jouant du cornet dans l’ensemble de simon dobsoncuivres « Lostwithiel brass ‘88 » pour ensuite, à l’âge de 11 ans, jouer pour l’ensemble de cuivres « Bodmin Town Band », classé en excellence.


A l’âge de 16 ans, Simon commence à s’intéresser à la composition et obtient le prix du meilleur jeune compositeur de Cornouailles, dans la catégorie ensembles de cuivres. Plus tard, il se voit décerner une bourse d’études au Royal College of Music de Londres où il étudie la composition dans la classe de Timothy Salter.


Lors de ses études au Royal College of Music, Simon compose pour plusieurs types d’ensembles (ensembles de cuivres, harmonies, orchestres symphoniques). Avant le terme de sa première année d’études, l’orchestre philharmonique de Londres lui commande une fanfare pour ouvrir un concert au royal festival hall, une rare opportunité pour un jeune compositeur ! D’autres compositions suivent, certaines sont jouées sur les ondes de la BBC, dont une oeuvre pour l’ensemble de cuivres du Royal College of Music, en commémoration des 25 ans de la disparition de Benjamin Britten, appelée « Four sketches ; a homage to Britten ».


Cette pièce en hommage à Britten permet à Simon de remporter en 2002 le concours de composition de l’association européenne des ensembles de cuivres. Les pièces qu’il compose sont très prisées dans le monde des ensembles de cuivres. Il a notamment composé « The Drop », la pièce de concours imposée aux championnats d’Europe en catégorie B en 2007, « Penlee » pièce imposée en 2ème catégorie aux championnats Suisses en 2010, mais aussi « A Symphony of Colours », la pièce à choix de l’ensemble « Fairey (GENEVA) Band » aux championnats d’Europe en 2011. Il est par ailleurs compositeur en résidence de l’ensemble « Leyland Band ».


Lors de ses études, Simon manifeste un grand intérêt pour la direction. Il dirige alors l’ensemble de cuivres du Royal College of Music, mais aussi d’autres types de formations. En 2004, il est à la tête de « Zone One Brass », ensemble basé à Londres et se produit entre autres devant la reine et 8000 invités à l’occasion des 250 ans de la société royale des arts, « The Royal society of Arts ». Les années suivantes, il dirige des ensembles régionaux de jeunes, comme le « Mount Charles Youth Brass Band », mais aussi des ensembles jouant dans la catégorie excellence, comme notamment l’ensemble norvégien « Oslofjord Brass ».


Simon n’oublie pas pour autant son cornet et sa trompette. Il exerce ses qualités de musicien dans différents ensembles de jazz, funk, rock ou même punk et collabore alors avec des ensembles comme « Men of Splendor », « Freshly Squeezed » ou encore le groupe « The King Blues », très connu en Angleterre. Il réalise différents projets avec son épouse, Josie, musicienne elle aussi et membre du groupe « The King Blues », mais aussi de « Josie and the Lovecats ».

2012: Olivier Grimm

Passionné dès l'enfance d'improvisation et de jazz - il s'amuse à imiter de grands pianistes de vieux jazz en relevant des pièces entières à la note près - il effectue cependant des études classiques au Conservatoire de la Chaux-de-Fonds. Par ailleurs, cette même école lui offre la possibilité d'approfondir en parallèle l'improvisation, le jazz et l'harmonie jazz.

Puis, étant attiré par l'enseignement, il fréquente l'Institut Jaques-Dalcroze d'où il sort avec une licence d'enseignement. Dans la même période, il effectue un certificat supérieur d'harmonie classique avec brio.

Actuellement, il partage son temps entre l'enseignement, l'arrangement, les concerts en solo et à 4 mains, le piano-bar, le spectacle, l'accompagnement de chanteurs et la musique en groupe.

 

Photos des sessions

 Session 2019 : SEA, SAX & SUN

Session 2018 - Oui Chef !Session 2017 - Adventures !

Session 2016 - Bestiarium Session 2015 - Vents du Sud 

 Session 2014 - HommagesSession 2013 - Gilgamesh 

Session 2011 - Arie de Italia